Institut Méditerranéen d’Océanologie

CONSIGNES H&S

Version imprimable de cet article

1. Consignes générales :

  • Lutter contre le désordre, l’imprudence, la négligence.
  • Ne pas fumer dans les locaux.
  • Ne pas fumer, ne pas stocker, ni absorber de nourriture ou de boisson dans les pièces laboratoires.
  • Ne pas laisser de matériel ou d’équipements encombrants ou à risques dans les zones de passage ou réservées à l’évacuation.
  • Éviter tout stockage de papiers ou d’emballages dans des gaines techniques.
  • N’utiliser que des appareils en bon état.
  • Éviter de faire fonctionner longtemps des appareils sans surveillance, sinon prendre les mesures appropriées : (laisser vos coordonnées, baliser la zone, afficher les risques, dispositifs automatiques d’urgence...).
  • Ne pas intervenir sur un appareil sous tension.
  • Ne pas surcharger les prises de courant par des montages multiples (éviter l’usage des multiprises).
  • Vérifier que le matériel possède bien les caractéristiques correspondant au local ou à l’emplacement auquel il est destiné ; en particulier, des règles strictes s’imposent pour le travail en milieu humide ou conducteur (NF).
  • Ne jamais toucher au réglage des disjoncteurs ou au calibre des fusibles, et surtout pas pour diminuer leur sensibilité.

2. Consignes concernant les produits chimiques :

  • Étudier précisément et avant même de commander un produit, les risques liés à sa nature (étiquette et pictogramme, codifications R et S (ancien code) / CLP (Liste de mention de danger : H xxx et EUH xxx et conseils de prudence P xxx (nouveau code), catalogue du fournisseur, fiches de toxicologie).
  • Ne pas commander, ni manipuler de produit dangereux sans avoir l’ensemble des équipements de protection nécessaires.
  • Porter une blouse dès l’entrée en salle de manipulation et l’enlever dès la sortie de la salle.
  • Porter des lunettes de protection dans les laboratoires, les salles de distillation et en tout lieu susceptible de mettre les yeux en danger.
  • Porter des gants spécifiques et adaptés aux produits à manipuler.
  • Utiliser un écran de protection ou un masque à visière (polycarbonate) pour toute réaction inconnue présentant des risques potentiels.
  • Manipuler les produits corrosifs, toxiques, inflammables… que sous hotte aspirante avec filtre spécifique ou sous sorbonne.
  • Ne jamais pipeter à la bouche.
  • Utiliser autant que possible des pipettes automatiques pour les prélèvements.
  • Prendre des précautions dans la manipulation des aiguilles et seringues souillées et leur évacuation.
  • Re-étiqueter tout produit transvasé, tout mélange (sigles normalisés, nom du produit ou du mélange, date de conditionnement, nom du manipulateur). Étiquettes disponibles sur Internet.
  • Étudier la conduite à tenir en cas d’accident.
  • Repérer les dispositifs d’urgence : rinces œil, douches de sécurité, couvertures anti-feu, postes d’eau, boîte à pharmacie et extincteurs.
  • Réduire les quantités de produits utilisés et stockés dans le laboratoire au maximum.
  • Placer les produits le plus loin possible des sources de chaleur et jamais à proximité des issues.
  • Ne pas stocker de produits inflammables dans des réfrigérateurs ou congélateurs non sécurisés du point de vue électrique (pas de possibilité d’étincelles à l’intérieur de la cuve).
  • Stocker les produits neufs, si possible, dans les soutes niveau parking du bâtiment PACIFIQUE, sinon, dans une pièce convenablement située, isolée et ventilée.
  • Ne pas jeter à l’évier des produits chimiques.
  • Respecter les procédures d’élimination des différents types de déchets.

3. Consignes concernant les produits CMR : cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (ex : BET, phénol, formol, chloroforme...).

Outre les consignes concernant les produits chimiques, il s’agit de veiller plus particulièrement à :

  • Éviter soigneusement toute contamination externe et interne.
  • Contrôler l’absence de contamination après chaque manipulation et nettoyer soigneusement les traces de produits (poste de pesée).
  • Peser les produits génotoxiques en suivant la procédure adaptée (procédure affichée à côté des balances) en procédant avec rigueur et en portant masque et gants.
  • Transporter les cancérogènes et mutagènes dans un récipient étanche et incassable qui ne s’ouvre ni ne se brise en cas de chute.
  • Étiqueter comme « dangers cancérogènes chimiques potentiels » les portes d’armoire, réfrigérateurs... contenant les solutions mères.

4. Consignes concernant les « poisons » : produits à toxicité aigüe.

  • Ces produits doivent être stockés dans une armoire fermée à clef.

5. Consignes concernant les produits radioactifs :

  • Une législation très stricte existe concernant l’achat, le stockage, la manipulation, la récupération et l’élimination des produits radioactifs. Il est obligatoire de consulter les personnes compétentes en radioprotection (PCR) pour tout nouveau projet de manipulation.

6. Consignes concernant les équipements sous pression ou dépression (autoclave pour stérilisation, chaudière, bouteilles de gaz, compresseur et enceinte, réacteur de synthèse, évaporateur, lyophilisateur ou enceinte d’expérience, dessiccateur…).

  • Faire faire, en tant que responsable d’équipement, les visites régulières de contrôle par un organisme agréé et veiller à former les utilisateurs.
  • Protéger les montages sous pression par des écrans ou des enveloppes métalliques à mailles fines.
  • Réaliser un examen visuel du bon état apparent de l’équipement : absence de corrosion, d’échauffement anormal ou fuite, avant toute utilisation.
  • Transporter les bouteilles de gaz sous pression avec un chariot spécifique.
  • Vérifier l’absence de fuite lors de la mise en place d’un manodétendeur et changer tout manodétendeur défectueux.
  • Ne jamais graisser les raccords sur les conduits d’oxygène, ne jamais employer de cuivre sur l’acétylène.
  • Ne stocker au laboratoire que les bouteilles nécessaires aux expériences en cours.
  • Stocker les bouteilles de gaz dans un local bien ventilé ou sous abri, éloignées des sources de chaleur, à l’abri des flammes et des rayons du soleil ; les fixer en position verticale.
  • Piéger ou neutraliser les gaz toxiques en fin de montage réactionnel pour éviter la pollution de l’air ambiant.

7. Consignes concernant la manutention - circulation :

  • S’informer au préalable sur la nature du produit transporté (explosif, inflammable, corrosif, irritant, toxique).
  • Toujours travailler avec des équipements de protection individuelle (EPI) : casque, gants, chaussures de sécurité…
  • Déplacer une charge sans précipitation, sans outils dans les poches, en utilisant les moyens adaptés au conditionnement de l’objet, (diables simples, diables pour escaliers, porte-bouteilles, roule-fûts, chariots, roll, transpalette, etc).
  • Vérifier le bon état de fonctionnement et le bon positionnement : calage ou blocage des engins de levage.
  • Ne pas soulever de charges supérieures à 30 kg pour les hommes et 15 kg pour les femmes (norme AFNOR NF X 35-109).
  • Ne pas rester sous la charge et respecter les visites d’entretien et d’inspection des engins de levage.

8. Consignes concernant les machines et appareils potentiellement dangereux : (centrifugeuses, scies, dégauchisseuses, toupies, mortaiseuses à chaîne, machines à outils rotatifs, presses et cisailles-guillotines, margeurs et plieuses d’imprimerie, machines-outils, machines et appareils au gaz pour le soudage et les meules).

  • Ne pas utiliser l’un de ces appareils ou machines sans avoir au préalable obtenu l’accord de la personne qui en est responsable.
  • Prendre connaissance de la notice indiquant notamment les conditions d’utilisation (mise en place des protecteurs obligatoires) et les mesures d’hygiène et de sécurité à prendre.
  • Bien repérer les organes principaux, les arrêts d’urgence et les déplacements possibles des outils et des pièces.
  • Ajuster les vêtements de travail (non flottants ; attention aux cheveux longs).
  • Porter des lunettes de protection chaque fois qu’il y a risque de projection ou de copeaux métalliques.
  • Ne jamais enlever les capots et les écrans de protection contre le bruit prévus par le constructeur.
  • Veiller au bon état des amortisseurs pour les appareils vibrants.
  • Porter si nécessaire un casque antibruit ou des bouchons d’oreille, s’il est impossible d’agir sur les sources de bruit.
  • Se soumettre à la surveillance médicale.