Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > Actualités - Evènements > Comprendre les comportements alimentaires des oiseaux marins

Comprendre les comportements alimentaires des oiseaux marins

Version imprimable de cet article

La CPS et l’IRD ont organisé deux missions consécutives pour étudier les maillons de la chaine alimentaire marine. L’une, sur terre à Pindaï, débute du 5 mars jusqu’à la fin mars et vise à marquer les oiseaux marins qui seront équipés de mini-GPS. La seconde, dénommée PUFFALIS, s’est déroulé en mer à bord de l’Alis du 18 mars jusqu’au 2 avril et prospectera dans les zones identifiées par les GPS comme sites de nourrissage des oiseaux marins.

Vaste, désertique et pourtant plein de vie marine : le parc marin de la Mer de Corail, la plus grande aire marine protégée française avec ses 1,3 millions de km², est parcouru par des oiseaux marins dont les zones d’alimentation restent méconnues, alors qu’elles pourraient s’avérer essentielles à protéger pour préserver la biodiversité marine océanique. C’est un des axes de recherche du projet BIOPELAGOS piloté par la CPS et l’IRD. Financé dans le cadre du programme BEST 2.0 de l’Union européenne, le projet BIOPELAGOS vise à mieux comprendre la biodiversité océanique pour une meilleure gestion de l’écosystème pélagique de la Nouvelle-Calédonie et de Wallis et Futuna. Il comporte trois volets : l’acquisition des connaissances ; la formation et l’information et les recommandations pour l’élaboration de politiques publiques.

Puffins fouquets / Wedge-tailed shearwaters Puffinus pacificus

Tout commence aux terriers

La stratégie de recherche est originale : étudier les maillons de la chaine alimentaire marine en partant des oiseaux qui volent au-dessus de la mer. Cette campagne aura lieu au large de la province nord sur les zones de nourrissages des oiseaux nichant à Pindai. En effet, les oiseaux marins partent se nourrir en mer durant quelques jours avant de revenir nicher à terre. Au cours de la première mission à Pindaï, à partir du 5 mars, les scientifiques (Eric Vidal de l’IRD / unité IMBE et Karen Bourgeois de la CPS) les captureront brièvement pour les baguer et les équiper de mini-GPS qui permettront de suivre leurs déplacements. A leurs retours, ces appareils miniaturés seront récupérés les informations enregistrées permettront de localiser les zones de nourrissage les plus fréquentées par les oiseaux marins. De plus, des prélèvements (échantillons de plumes, de sang et de régurgitâts) seront prélevés pour des analyses en laboratoires ultérieures.

Poursuite des analyses en mer

La mission en mer à bord de l’Alis aura lieu du 18 mars au 2 avril. Grâce aux informations récupérées par les GPS des oiseaux, leurs zones de nourrissage seront cartographiées et pourront être étudiées à différents niveaux. En biologie marine, un échantillonnage de tous les maillons de la chaine alimentaire sur ces sites sera mené pour comprendre pourquoi les oiseaux reviennent préférentiellement dans ces zones. En océanographie physique, l’échantillonnage consistera en la caractérisation de la physique de l’océan (température et salinité de l’eau de mer, en surface et le long d’un profil vertical de 0 à 600m de profondeur), la chimie (étude des sels nutritifs tels que les nitrates et les phosphates en profil vertical 0–600m). Enfin il s’agira aussi d’identifier les premiers maillons de la chaine alimentaire : phytoplancton, zooplancton et micronecton (des poissons, des crustacés et des calamars d’une taille allant de 2 à 20 cm). Pour cela, les scientifiques utiliseront divers instruments de mesure (échosondeurs, sondes, etc.) et des dispositifs de prélèvement (bouteilles d’eau, filet à zooplancton, chalut à micronecton).

En marge de ces volets scientifiques, les scientifiques de l’IRD et de la CPS rencontreront aussi les autorités locales en province Nord et proposeront sur la seule journée du 24 mars des exposés en classe pour les établissements scolaires de Koumac. Ces deux activités s’inscrivant dans les volets de restitution et partage des connaissances.