Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > La Recherche ailleurs > L’essentiel sur les Journées IRD des Directeurs d’Unités et des Représentants (...)

L’essentiel sur les Journées IRD des Directeurs d’Unités et des Représentants 29-31 août 2018

Version imprimable de cet article

Renaud Fichez représentait le MIO à ces journées

Réunions plénières

Départ Jean Marc Chataigner
Jean Marc Chataigner directeur général délégué et responsable du Pôle Développement, enjeux globaux et partenariats de l’IRD nous quitte pour exercer les fonctions d’envoyé spécial pour le Sahel. Son remplacement vient d’être annoncé : Mme Elisabeth Barbier, diplomate au MEAE, prendra ses fonctions le 1er novembre 2017

Nouvelles règles
• MLD passe à un maximum de 12 mois
• Post Docs et VIA/VSC prolongés une fois de facto sauf refus explicite de l’Unité
• Postes chercheurs et post docs
o Besoins identifiés par les Département hors demande budgétaire, réunion Département Océans prévue avant fin d’année.
o Plus de postes exclusivement fléchés sur une seule UMR.
o Il y aura une présélection des dossiers avant audition par les CSS

Présentation outil en ligne DAM et précisions demande budgétaires 2018
• Nombreuses remarques sur les problèmes de fonctionnalité de l’outil en ligne DAM (à commencer par l’extraction des sous fichiers), avec engagement de la DDUNI sur une prise en compte et des améliorations.
• Il y a des rubriques à bien identifier et à ne pas manquer, exemple :
o Crédits Spécifiques :
 Sous rubriques Plate formes dont plate fromes de calcul (financement Cluster)
 Sous rubrique Autres crédits spécifiques (écoles de formation)
o Crédits Hébergement (dépenses d’entretien des locaux).
• Pour les bourses ARTS prévoir une insertion dans les structures de recherche française (cotutelles !?). Prévision de 30 bourses pour tout l’IRD.
• Les frais de transport d’équipement associés à un début ou une fin d’affectation sont à la charge de l’UMR et ne peuvent pas faire l’objet d’une demande

Délégation Régionale Sud Est (Christophe Chambon)
• Renforcement par 5 personnes au 1er septembre (dont Romain Sacco).
• Offre de service Contrats et Partenariats présentée aux UMR en octobre.

Structuration
• Les Instruments LMI et JEAI sont maintenus (appel à projets annuels en fonction du turnover des projets en cours), s’y ajoutent les PSIP et les GDRI (voir ci-dessous).
o Pour les JEAI au moins 7 projets seront sélectionnés pour 2018 (36 évalués)
o Pour les LMI 11 projets sont en cours d’évaluation (CSS et CS) résultats en fin d’année
• Existence d’un fond d’amorçage (seed money) actuellement abondé à hauteur de 1,25 M€ permettant le financement des programmes structurants et l’appui au montage de projets (c.f. ci-après).

Nouveaux instruments :
• PSIP (Programmes structurants interdisciplinaires partenariaux) extrait du POS : « outils de réflexion et d’aide à la programmation stratégique de l’Institut ». En ce qui concerne le MIO intérêt plus particulier pour les PSIP suivants :
o « Vulnérabilité des zones littorales dans un contexte de changement global ».
o « Intensification de l’exploitation des ressources naturelles, dégradation de l’environnement et impacts sociaux-sanitaires » (composante sur les impacts des activités minières).
o « Impact du dérèglement climatique, adaptation aux aléas et Services climatiques »
o « Préservation et valorisation de la biodiversité ».
• GDRI (Groupement de recherche international) outils structurants opérationnels. Les propositions de projets doivent être remontées au Département (total prévu d’environ 5 GDRI par département). Les dossiers une fois constitués devront être validés par le CS de l’IRD.

Intervention Pascale Delécluse (Directrice INSU)
• MISTRALS redémarre avec une nouvelle gouvernance (Directeur en cours de désignation officielle) et constitue le grand programme structurant de l’INSU
• Les autres programmes nationaux (EC2CO, LEFE, etc.) viennent compléter ce grand programme structurant
o A ma question posée concernant la faible durée et le faible niveau de financement de ces seconds outils elle répond que l’INSU est effectivement très conscient de ce déficit et qu’une commission est en train d’évaluer les mesures qui pourraient être prises rapidement pour améliorer la situation.

Participation à réunion et ateliers spécifiques

Réunion Département OCEANS
• PSIP
o Vocation « cognitive plus qu’opérationnelle »
o Dept OCEANS en charge du PSIP « Vulnérabilité des zones littorales dans un contexte de changement global », porteurs déjà désignés : Rafael Almar UMR LEGOS et Pierre Morand UMI RESILIENCES.
• GDRI
o Le format devrait être calqué sur celui des GDRI du CNRS.
o Le Département OCEANS prévoit en tout premier lieu la création d’un GDRI SOOT-SEA (Programme Black Carbon, porteur X. Mari, MIO).
o Le Département DISCO prévoit en tout premier lieu la création d’un GDRI AMEDEE (Impact activités minières, porteur F. Colin, CEREGE) dans lequel les programmes MIO sont déjà bien identifiés.
• Ces nouveaux instruments sont encore en cours de construction et les premiers devraient démarrer en 2018.

Atelier Méditerranée
• Appel à projet UE PRIMA (Partnership on Research and Innovation in the Mediterranean Area) 2018-2028 (http://ec.europa.eu/research/environment/index.cfm?pg=prima) autour des thèmes “ressources en eau/agriculture/alimentation”. Au MIO devrait principalement intéresser la biotechnologie.
• Confirmation de la nomination imminente du Directeur de MISTRALS.

Atelier Asie
• Promotion du programme Black Carbon assurée en particulier auprès des représentants Vietnam et Thaïlande déjà bien informés par Xavier.
• Au Vietnam la stratégie interne pour la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur identifie le continuum terre-océan au travers du delta du Mékong comme un thème prioritaire.

Atelier Outremer
• Projet « Biodiversité et santé en zone tropicale » (coordinateur Mathieu Le Corre) déposé dans le cadre du PIA3 Ecoles Universitaire de Recherche. Implication MIO dans le second cercle.
• Document de politique de site principalement formulé par l’UNC et présenté par le CRESSICA, pas totalement en phase avec les activités de recherche conduite à l’IRD.
o Analyse en cours par la nouvelle direction pour recherche de solution négociée.
o Nécessité exprimée de mieux associer les UMRs à la définition des objectifs.
• Les crédits FEDER ont été largement sous employés et il y de fortes chances pour qu’une grosse demande de projet s’ouvre en fin d’année don soyez prêts et renseignez-vous sur place (Direction du Centre, correspondant MIO C. Dupouy).

R. Fichez
15/09/2018