Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > La Recherche ailleurs > Le réchauffement climatique pourrait favoriser la croissance de vibrions (...)

Le réchauffement climatique pourrait favoriser la croissance de vibrions dans les lagunes languedociennes

Version imprimable de cet article

Les vibrions sont des bactéries des milieux marins côtiers dont certaines espèces provoquent chez l’homme, gastro-entérites et infections cutanées. En France, ces microorganismes sont notamment présents dans les lagunes qui bordent le littoral méditerranéen dès lors que la température de l’eau dépasse 15°C. Dans deux études publiées récemment, une équipe franco-américaine composée de chercheurs de l’équipe "Pathogènes Hydriques Santé Environnement" du laboratoire HydroSciences Montpellier (HSM – CNRS/IRD/Univ. Montpellier) a démontré que, lorsque l’eau de ces lagunes dépasse 15°C, une diminution brutale de la salinité favorise la croissance des populations de vibrions. Afin de prévenir le risque épidémique associé à la prolifération de ces bactéries, les chercheurs préconisent la mise au point d’un modèle dynamique.

Voir en ligne : En savoir plus