Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > La Recherche ailleurs > Un seuil record de CO2 franchi dans l’hémisphère Sud

Un seuil record de CO2 franchi dans l’hémisphère Sud

Version imprimable de cet article

La concentration atmosphérique en dioxyde de carbone (CO2) mesurée au niveau de l’île d’Amsterdam (océan Indien Sud) vient pour la première fois de dépasser la valeur symbolique des 400 ppm(1), soit 0,04 %, le mois dernier. Or, cet observatoire est celui où l’on relève les concentrations en CO2 les plus basses au monde (hors cycles saisonniers), du fait de son éloignement des sources anthropiques. Le seuil de 400 ppm avait déjà été franchi dans l’hémisphère Nord au cours de l’hiver 2012/2013. Par ailleurs, l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère s’accélère avec un taux de croissance supérieur à 2 ppm par an depuis quatre ans. Ces données sont recueillies depuis 35 ans à l’observatoire d’Amsterdam par le service national d’observation ICOS-France du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (LSCE/IPSL, CNRS / CEA / UVSQ) , avec le soutien de l’Institut polaire français Paul-Emile Victor (Ipev).

Voir en ligne : En savoir plus