Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Nos résultats > Paru dans les médias > Expéditions Sargasses 2 : des nouvelles de nos collégues du MIO - Jours 11 à (...)

Expéditions Sargasses 2 : des nouvelles de nos collégues du MIO - Jours 11 à 13

Version imprimable de cet article

[JOUR 11] Une 4ème station « complète » sous des cordes et sans plongée

Nos collégues du MIO suivent leur emploi du temps à la lettre ! Aujourd’hui a eu lieu la 4ème station « complète » au milieu de l’océan Atlantique.

Tout le monde est très content d’apprendre que plus le navire avance moins les Sargasses semblent abondantes, ce qui est en accord avec les images satellites ! En réalité, le bateau en croise pas mal mais de manière très éparse et parfois même à 20-30 cm de profondeur ! A cela s’ajoute, depuis deux jours, une météo très nuageuse, les images satellites ont donc du mal à révéler la présence des Sargasses…

L’échantillonnage du jour a été effectué à partir d’une annexe et à l’épuisette, sous la pluie. Effectivement pas de plongée programmée mais la météo capricieuse s’est chargée de tremper toute personne osant sortir de sa cabine !

Retour mouvementé à bord du Yersin
© Hubert BATAILLE

Prélèvement de microplastique avec le filet Manta
© Sandrine RUITTON

L’après-midi a été consacré au tri, aux filtrations et au conditionnement des échantillons. Beaucoup de Sargasses ont été sorties de l’eau et triées. Ils ont pu récolter une grande quantité de crevettes et de crabes. Bonne nouvelle, il y aura ainsi assez de matériel biologique pour faire des analyses pour les contaminants et le réseau trophique.


Natascha en train de traiter ses échantillons
© Hubert BATAILLE

Tout petits crabes à identifier sur papier millimétré
© Hubert BATAILLE

Gasteropodes (Litiopa melanostoma)
© Sandrine RUITTON

[JOUR 12] Journée sans plongée n’est pas synonyme de temps libre pour autant !

Le navire et toute l’équipe sont en route vers la deuxième moitié de l’Atlantique ! La nuit dernière tout le monde a changé d’heure à bord du Yersin. Il y a donc maintenant un décalage de -4 heures avec la métropole.

Aujourd’hui la journée a été consacrée à la navigation, la zone traversée ne comporte que très peu de Sargasses. Natascha Schmidt a réalisé ses prélèvements journaliers et ce seront les seuls de la journée. Elle a d’ailleurs repérée, dans le plancton récolté, une petite méduse. Déjà hier, la même espèce avait été vue, pour l’instant nous ne l’avons pas identifiée mais nous allons consulter les spécialistes.

Peu de repos pour nos scientifique qui font le point sur les stations réalisées et mettent à jour les différents documents de la campagne. Vincent Fauvelle avait, depuis hier, un problème de panne sur son aspirateur à particules. Avec l’aide de l’équipage, d’Hubert Bataille et de Dorian Guillemain, l’appareil capricieux est remis en état, les prélèvements pourront continuer. Les journées de pause servent aussi à faire ce genre d’activité !

Hubert et Dorian dans les rouages du moteur !
© Sandrine RUITTON

Réparation du moteur de l’aspirateur à particules
© Hubert BATAILLE

[JOUR 13] Le travail des scientifiques intéresse beaucoup et passionne même certains marins !

Le temps à tourné à l’orage sur l’Atlantique, des vents très puissants (force 5 à 7) frappent le navire qui bouge pourtant à peine. l’équipe est ravie, le confort de travail est très appréciable ! Ce matin encore l’équipage a retrouvé deux poissons volants qui n’ont pu retrouver la mer et qui se sont échoués sur le pont du bateau.

Aujourd’hui, encore une journée de navigation. La station quotidienne microplastique et contaminant a été assurée. Pendant la matinée l’équipe scientifique fait de nouveau un exposé pour les membres de l’équipage car tous n’avaient pas pu participer la veille, en particulier le commandant. Plusieurs marins viennent de nouveau assister aux exposés et aux projections même si les sujets abordés sont proches de ceux de la veille. Bonne nouvelle ! Les scientifiques sont très heureux de voir leur intérêt qui se manifeste par beaucoup de question. Anouck Ody a même apporté un microscope portatif pour qu’ils puissent observer les Sargasses de près, résultat : ils ont fait plein d’adeptes des Sargasses !


Présentation devant l’équipage et le commandant
© Sandrine RUITTON


Sandrine nous montre la récolte du matin sur le pont !
© Hubert BATAILLE


Après le travail, en fin d’après-midi, un peu de détente !
© Sandrine RUITTON