Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > Actualités - Evènements > Fiches de l’Institut océanographique sur les Algues – par le professeur Bruno (...)

Fiches de l’Institut océanographique sur les Algues – par le professeur Bruno DE REVIERS

Version imprimable de cet article

L’Institut océanographique met à votre disposition des fiches de synthèse pour promouvoir la connaissance et la protection de l’Océan.
Ces fiches, rédigées par les membres du Conseil scientifique et par des auteurs de renommée internationale, vous sont proposées pour vous permettre de mieux comprendre les grands enjeux des océans.

Fiche n° 95
L’union fait la force, histoire d’un succès évolutif
Bruno DE REVIERS
Professeur, Muséum national d’histoire naturelle, Paris


La théorie de l’endosymbiose a désormais été solidement démontrée : la mitochondrie serait dérivée d’une bactérie pourpre ayant apporté à son hôte les chaînes métaboliques de la respiration ; le plaste serait originaire d’une cyanobactérie ayant, elle, apporté la photosynthèse productrice d’oxygène.
Les associations les plus complexes rencontrées chez les algues résultent d’emboîtements successifs de plusieurs partenaires procaryotes et eucaryotes. Les cellules des Eucaryotes, y compris les nôtres, seraient donc des chimères issues de l’association puis de la coévolution de plusieurs types d’organismes.

Fiche n° 96

Qu’est-ce qu’une algue ?

Bruno DE REVIERS
Professeur, Muséum national d’histoire naturelle, Paris


Le mot « algue » désigne des organismes dont l’étude a donné naissance à une discipline : la phycologie. Cependant ces êtres très divers appartiennent à des lignées du vivant parfois très éloignées entre elles. Jusque dans les années 1960, la classification du monde vivant comportait un Règne végétal subdivisé en Cormophytes et Thallophytes.
Les Thallophytes étaient subdivisés en Algues, Champignons et Lichens. Or, quand on examine les définitions de ces groupes, une telle classification est intenable, la notions même de « Règne végétal », par exemple, est impossible à définir clairement.
De même, la notion de « Thallophyte » est définie négativement : ce sont tous les organismes n’ayant pas un cormus (des feuilles, des tiges et des racines). Or, cela ne leur confère pas pour autant un lien de parenté : quoi de commun entre un cèpe et un varech ?
La définition des algues est liée à l’histoire des sciences et des classifications. Elle n’est pas simple et répond plus à des nécessités pratiques qu’à celle d’un groupe naturel. Pour un systématicien, les algues n’existent pas.

http://www.institut-ocean.org/rubriques.php?lang=fr&article=1530088320&pg=1&categ=1265713871&sscategorie=1324551762

Voir en ligne : http://www.institut-ocean.org/rubri...