Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > La Recherche ailleurs > Mise en œuvre du télétravail au CNRS

Mise en œuvre du télétravail au CNRS

Version imprimable de cet article

Le 15 juin dernier, Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS, a signé les lignes directrices relatives à la mise en place du télétravail. Ce document, qui a été présenté aux partenaires sociaux, précise les modalités d’application du télétravail à partir de 2019.

Le télétravail se met en place au CNRS à partir de janvier 2019. En régime de croisière, afin de préserver les organisations internes des unités de recherche et des services, les demandes s’organiseront en trois temps liées à trois périodes de démarrage dans l’année que seront le 1er janvier, le 1er mai et le 1er septembre. Ces demandes seront déposées dans Ariane, la nouvelle plateforme d’échanges et de services RH.

Préparer sa demande de télétravail

Les demandes de télétravail doivent avoir été mûrement réfléchies et préparées avec soin. Un Kit Télétravail CNRS détaille les étape de la demande et les informations à rassembler pour soumettre sa demande de télétravail.

Pour déposer une demande d’autorisation à télétravailler, l’agent doit décrire ses activités télétravaillables et celles non télétravaillables, discutées au préalable en équipe ou en bilatéral avec son responsable d’équipe.

Les demandes de télétravail doivent également comprendre :

- l’attestation d’assurance multirisque habitation,
- l’attestation sur l’honneur en matière de conformité électrique (Norme NFC-15-100)
- l’attestation fournie par le Chargé de la Sécurité des Systèmes d’Information (CSSI) sur la conformité de l’équipement Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) incluant l’accès au réseau informatique de son unité/délégation/direction depuis le lieu de télétravail envisagé.

Pour l’ouverture du dispositif, les demandes pourront être préparées dès le début octobre 2018 et seront déposées entre le 22 octobre et le 10 novembre 2018 sur Ariane pour un démarrage des premières périodes de télétravail dès janvier 2019.

Au fil de l’eau, sauf exceptions, les demandes déposées avant fin février permettront un démarrage à compter du 1er mai, les demandes déposées avant fin juin permettront un démarrage du télétravail au 1er septembre et les demandes déposées avant fin octobre permettront un démarrage de l’activité en télétravail au 1er janvier.