[JOUR 25] Mission accomplie pour l’Antéa et tout l’équipage !

[JOUR 25] Mission accomplie pour l’Antéa et tout l’équipage !

L’Antéa est arrivé à bon port, à Point-à-Pitre, les caisses sont faites et les échantillons congelés sont à l’université de La Guadeloupe. A l’arrivée la presse attendait toute l’équipe, deux interviews ont été données, une au journal Le Marin et une pour Guadeloupe première ! Sur la route du retour, comme pour les remercier, des dauphins et un arc-en-ciel, que demander de plus ?! e plus ?! La veille, pour fêter la fin de la mission, tout le monde s’est…

Lire la suite Lire la suite

Aurélie, taxonomiste lèvera le voile sur le nombre d’espèces de Sargasses !

Aurélie, taxonomiste lèvera le voile sur le nombre d’espèces de Sargasses !

La mission touche à sa fin et le travail est tout autre. Il faut conditionner et ramener les échantillons pour analyses. Ensuite, un travail certes fastidieux, mais obligatoire, est la vérification des cahiers de station pour être certain que tout est correctement répertorié ! Ces tâches sont primordiales et le succès du travail scientifique effectué à bord en dépend ! Sans cela aucun résultat ne peut être exploité, validé, publié… Jean nous confie : « Une personne indispensable entre en jeu pour nous, Aurélie BLANFUNÉ ».

[JOUR 24] Qu’est ce qu’on fait des échantillons ?

[JOUR 24] Qu’est ce qu’on fait des échantillons ?

L’Antéa est tombé sur des échouages importants au large de Capesterre-de-Marie-Galante. Notre équipage a donc effectué une nouvelle station (lien). La fin de la mission approche, parlons donc aujourd’hui de conditionnement ! En effet, tous les échantillons prélevés en mer seront analysés sur la terre ferme, au laboratoire. Tous ne sont pas conditionnés de la même façon. Suivant la nature de l’échantillon et son utilisation ultérieure, on retrouve donc : des échantillons congelés ; des échantillons conservés dans un liquide…

Lire la suite Lire la suite

Conte sur l’eau, par Pierre SAMUEL

Conte sur l’eau, par Pierre SAMUEL

Pierre SAMUEL, très attaché au bateau, connaît son histoire et nous raconte les missions qu’il a effectué. Lui aussi se rend compte du travail accompli à bord et de l’ambiance idyllique qui y règne. Voilà un court récit, écrit au dessus des vagues :

Parole de science

Parole de science

Pendant le week-end, tout le monde a eu l’occasion de se reposer un petit peu, certains nous ont même fait parvenir des récits nous contant la vie à bord ! Tous veulent faire transparaître leur attachement au bateau et à chaque personne présente lors de cette mission !

[Jour 22] Un week-end riche en émotions !

[Jour 22] Un week-end riche en émotions !

Il est temps de retrouver la Guadeloupe, le trajet du retour est entamé et pour l’instant peu de travail est annoncé à bord. Toute l’équipe profite pour faire du rangement au laboratoire, trier les échantillons et surtout faire le point sur la mission.

[Jour 19] Plus de plastique que de plancton…

[Jour 19] Plus de plastique que de plancton…

Aucune tempête en vue finalement, l’Antéa a donc poursuivi son chemin pour atteindre son point le plus au Nord et la dernière station de l’équipage dans la mer des Sargasses. Un demi-tour et le navire entame le chemin du retour jusqu’à la Guadeloupe. L’eau est très bleue, presque trop bleue, ici elle est en effet oligotrophe : les filets à plancton récoltent plus de débris de plastique que de plancton… Jean nous raconte : « Dans le grand gyre de…

Lire la suite Lire la suite